Publié le Laisser un commentaire

Et si on parlait « pensées » !

les pensées positives

Les pensées

Ah les pensées ! Je lui consacre un chapitre entier dans mon prochain livre. En effet, nous avons de nombreuses pensées (bonnes comme mauvaises). Pourquoi mauvaises ? Et bien elles ne vous font pas que du bien et vous tirent vers le bas, nous voyons le pire et les mauvais scénarii au cas où…. Un peu comme « avoir le moral dans les chaussettes ». Mon fils serait là, il me dirait encore une expression ! La période actuelle n’est aussi pas propice aux pensées positives d’où cet article pour vous en faire prendre conscience. Je voulais vous proposer un petit jeu cette semaine : c’est de faire un jeun d’informations (radio, tv, journaux, réseaux) rien que pour vous montrer la part de celles-ci sur notre moral. Etes-vous partant ??? A la place, prenez un livre (une fiction ou un livre de développement personnel) sinon sortez vous promener, allez jouer avec vos enfants, jardinez, profitez des ces instants pour vous.   Et alors que se passe-t-il ?

J’ai hâte d’avoir vos commentaires…

J’ai eu une mère qui pensait toujours au pire donc j’ai vécu avec ses idées, ses angoisses… Mais voir que le négatif n’apporte que du négatif… On sait que le négatif existe mais en voyant le positif cela change la donne. Transformer votre vision des choses et vous verrez plus de choses positives !  Je vous souhaite une agréable journée et à demain.

PS : Des sujets vous intéressent que vous aimeriez que j’aborde, n’hésitez pas à m’en faire part !

 

Hier j’ai préparé ma page FAQ (Foire aux questions) je vous l’a joins ci-dessous si vous avec des questions je les rajouterai dans la liste. Merci d’avance pour votre aide et vos commentaires. Belle Journée à tous

 

 

Foire Aux Questions

 

1- Je ne comprends pas comment l’art peut m’aider dans mon problème ?

En fait, la création est utilisée conjointement avec les techniques de thérapie verbale mais pas seulement. Les créations sont le miroir de l’univers intérieur de la personne, ce que l’on appelle parfois l’inconscient, ou les mécanismes d’adaptation (ou défense) ou les émotions refoulées. Avec l’art-thérapeute, vous allez découvrir des facettes de vous-même que vous n’aviez pas vu. Votre inconscient vous cachant ce qu’il y a à travailler et très souvent remontant de l’enfance. Le fait d’utiliser deux techniques d’art permet de voir ce qu’il y a besoin d’être aborder en thérapie.

2- Je ne sais pas dessiner, peindre, créer…  Est-ce que l’art-thérapie est faite pour moi ?

Oui, bien sûr ! Aucune expérience ou compétence artistique n’est requise au contraire. Le talent n’est vraiment pas un pré-requis.  Le processus de création prime sur le résultat esthétique. Il ne s’agit pas de faire de beaux dessins, mais plutôt d’utiliser des lignes, des couleurs, des images pour faire de nouvelles associations et apporter de nouvelles pistes de discussions, en fonction de ce que vous partagez en séances. Il suffit de vouloir favoriser son bien-être à l’aide de matériel artistique et d’oser. Ce n ‘est pas un cours d’art plastique, c’est bien plus que cela ! En fonction de vos affinités, capacités, et difficultés, des techniques spécifiques vous seront proposées par l’art-thérapeute après avoir étudié le sens le plus adapter pour vous (odorat, ouïe, toucher, le gout et la vue). L’art étant vaste…

3- Je n’ai jamais entendu parler d’art-thérapie, c’est nouveau pour moi ?

C’est une approche de psychologie qui s’est développée dans les années soixante, majoritairement aux Etats-Unis et en Europe, mais qui est reconnu mondialement maintenant. Et pour être art-thérapeute il faut détenir une certification qui l’on obtient après 3 années d’études.

4- Est-ce seulement pour les enfants ?

Non, des gens de tout âge, de toute origine et de toute condition peuvent profiter des bienfaits de l’art-thérapie. Même si l’art est propice aux enfants, il l’est tout autant pour les adultes. C’est d’ailleurs une approche largement utilisé en milieu psychiatrique, dans les maisons de retraites, pour les maladies Alzheimer, aux traumas, problèmes d’anxiétés notamment. Plusieurs personnes apprécient avoir la main mise sur leur problématique ; c’est très concret et la création permet de faire des prises de conscience auxquelles les clients n’avaient souvent pas pensé. Parfois l’image, le dessin nous permette de prendre une certaine distance sur notre situation, ce qui est moins confrontant. « Il y a des mots que nous ne pouvons pas mettre sur des maux et vice versa ».

5- Comment se déroule une séance individuelle d’art-thérapie ?

Habituellement, une séance dure environ 1h30. Elle commence avec un espace pour échanger sur l’évolution de la personne, par un simple moment de partage. Ensuite, vient la période de création et nous terminons la séance en discutant du message provenant de l’œuvre produite ou encore du processus de création en tant que tel. Très souvent, elle se termine par une transformation de celui-ci.

6- Combien de séances dois-je faire pour obtenir un résultat ?

Cela dépend de vos objectifs thérapeutiques, de votre disponibilité et de votre budget.

Chaque séance peut durée 1h30 à 2h, mais cette durée peut-être adaptée en fonction des besoins de la personne et de ses capacités et difficultés. Tout d’abord, l’art-thérapeute vous explique le fonctionnement de l’art-thérapie et ses bienfaits et discute avec-vous de vos besoins et objectifs. Une courte création ou activité est mis en place lors du premier entretien pour découvrir le pouvoir de l’image est ensuite réalisée. Il faut compter sur 3 à 6 séances minimum (à évaluer avec vous en fonction du travail à effectuer et l’avancer des séances). L’évaluation est communiquée au client et, bien que des objectifs soient proposés par l’art-thérapeute, le client demeure maître de ce qu’il souhaite aborder ou non dans le cadre de son suivi. Les objectifs sont donc établis de concert entre eux. Les modalités du suivi sont également convenues entre l’art-thérapeute et le client (par exemple la fréquence des rencontres, la durée du suivi, etc.). À noter qu’à tout moment le client peut demander de réajuster les objectifs ou les modalités du suivi.

7- Pourquoi consulter un art-thérapeute ?

Les motivations de chacun sont très diverses. Certains viennent pour reprendre contact avec leur créativité, d’autres pour comprendre la signification de leurs rêves, apprendre à mieux se connaître, augmenter leur estime de soi, travailler leur gestion des émotions ou leurs difficultés relationnelles, prendre conscience de leurs propres comportements ou de ceux de leur entourage, ou encore, pour revisiter des traumas, faciliter une transition dans leur vie, traverser une période difficile, certaines personnes peuvent avoir des douleurs et voir celles-ci disparaitre (en raison de leurs émotions cachées), etc. Certains veulent découvrir une nouvelle approche ou simplement exprimer autrement leurs émotions ou clarifier leurs ressentis. C’est aller à la rencontre de soi par l’art et se libérer. Bref, peu importe votre motivation, si les matériaux artistiques et l’imaginaire vous appellent, l’art-thérapie est une option à envisager.

8- Est-ce que l’art-thérapeute va avoir toutes les réponses me concernant en regardant mes productions artistiques ?

Cela ne fonctionne pas comme ça. La symbolique interne de chaque personne est différente. Certaines choses seront évidentes, d’autres seront à creuser. L’art-thérapeute va poser des questions, souligner des observations, proposer certaines pistes de réflexion pour encourager ou mettre en évidence certains traits de la production de la personne. Mais c’est à elle seule de trouver sa propre réponse, la réponse est en elle. L’art-thérapeute n’est qu’un outil de mise en lumière, un révélateur en quelque sorte. Le client est actif dans son changement.

9- Entre les séances, aurai-je des choses à faire ?

Parfois oui, mais ce n’est pas systématique et tout dépend du travail et de l’avancée. Mais cela reste très rare !

10- L’art-thérapeute est-il tenu au secret professionnel ?

Oui, au même titre que les autres professions paramédicales. L’art-thérapeute reste sous l’autorité médicale.

11- Est-il possible d’avoir une prise en charge ?

Tout dépend de votre mutuelle (du nombre de séances qu’elle vous accorde et qu’elle vous rembourse). Sachez aussi que certains psychologues peuvent vous prescrire des séances pour que celles-ci soient remboursées.

12- Quels sont les matériaux artistiques utilisés ?

  • Papier de différents formats et différentes épaisseurs
  • Peinture (ex: acrylique, aquarelle, gouache liquide, gouache en pastille, peinture tactile, etc.)
  • Pastels gras et secs
  • Crayons de bois
  • Feutres
  • Ecriture
  • Encres
  • Collage
  • Marionnettes
  • Contes
  • Argile
  • Bac à sable et figurines, etc.

 

 

Publié le Laisser un commentaire

La peur cela vous parle ???

Cette nuit, je me suis réveillée en pensant à tous ce qu’il se passe dans le monde et surtout sur les consignes sanitaires et conséquences.

Le port du masque plus précisément. Je pense que beaucoup d’entre vous seront soulagés de ne plus le porter mais il va y avoir aussi beaucoup de peur à le lâcher surtout qu’en enlevant le masque nous seront plus sujet à attraper les microbes. Mais rien de grave : des rhumes, sinusites… Les enfants surtout auront aussi peur de contaminer les grands comme mon fils de 14 ans qui craignait de revenir et me recontaminer par Omicron car beaucoup de ses amis étaient cas contact. Les enfants plus jeunes vont avoir beaucoup de choses à apprendre : le sourire, repérer les émotions sur le visage, faire surtout des sourires. En revanche, le côté positif, ils pourront parler aisément sans avoir à lever le ton pour que l’on puisse entendre se qu’ils disent. L’apprentissage scolaire va être complexe car ces deux années ont mis à mal l’enseignement lui-même, des retards sont à prévoir. Il va surement falloir réaménager leur programme pour se baser que sur l’essentiel.

Je pense aux personnes âgées qui ont déjà peur d’être contaminées et qui n’oseront pas enlever leur masque par peur d’attraper un virus lambda… Je ne vois plus certains amis car ils craignent trop que nous les contaminions…

Alors à ma petite échelle que puis-je faire ???

Vous dire que la peur ne fait que vous bloquer dans votre vie. Rien n’est sûr, tout bouge ! Il y a et il aura des maladies, l’accident peut arriver m’importe quand aussi ! Nous ne pouvons pas se que demain nous réserve mais du jour présent oui ! Donc vivre intensément les moments de votre vie, avec amis, famille, collèges, même le travail peut évoluer à tout moment. Il faut accepter. L’acceptation est la première chose à faire dans toutes sortes de situation pour ensuite modifier et évoluer.

Mon conseil d’art-thérapeute, est d’exprimer votre peur sur une feuille en dessin ou seulement des mots puis de coller dessus ce que vous aimeriez à la place (coller des photos, dessiner sur une autre feuille afin de transformer mais avant cette peur : accepter là, elle est là, ok, mais on n’en veut pas !… d’où la transformation…   S’il se passe des choses partagez en retour sur le site, ou par mail… je lirai avec joie vos retours ou vous donnerai d’autres conseils !

 

En attendant je vous souhaite un bon week-end

Et gardez le sourire !

Je tenais aujourd’hui à vous rappeler aussi des conseils que je vous ai donné sur ma page Facebook, et les voici :

Premier message :
Beaucoup d’interrogation sur Comment gérer les émotions de nos enfants… surtout pour les plus petits ! Et c’est normal, les plus jeunes sont dans l’apprentissage et la découverte de l’autre et par conséquent des émotions (les leurs et ceux des autres). Les hypersensibles les perçoivent d’avantage… et ont souvent besoin d’un éclaircissement, d’explication… pour les appréhender.
Mon conseil n° 1 : est surtout d’en parler avec eux ! et que nous avons tous des émotions qui sont parfois envahissantes… en les rassurant… Il faut apprendre à vivre avec du mieux que l’on peut ! Les gérer cela s’apprend, c’est comme tout !
Je vous donnerai d’autre conseil cette semaine en attentant belle journée à tous !
Second message :
Conseil N°2 pour gérer ces émotions :
Les exprimer si on ne peut pas les exprimer oralement prendre un cahier spécialement pour cela. Déverser ces émotions (par écrit et/ou dessin pour les plus petits avec des couleurs) permet de déposer et de laisser la place au soulagement ! et donc au mieux être.
!
Troisième message : 
3ème conseil sur les émotions : accepter l’émotion et comprendre pourquoi elle est là ! Dès que l’on comprend celle-ci, tout s’éclaire… après on peut la travailler…
Quatrième message :
conseil n°4 : si votre enfant n’arrive pas à exprimer ses émotions, il existe d’autres façons de les exprimer :
le dessin, la peinture, le modelage, collage, bricolage, jardinage, la danse, théâtre, le chant, et le sport, cela peut aussi être le mime…
Le mime Marceau cela vous rappelle quelque chose ????
L’expression prend une autre forme car si on ne peut exprimer ses maux par des mots, on peut le faire autrement ! C’est ce que j’appelle « la libération par l’art  » ! reste ensuite à mettre des choses positives pour que la personne se sent mieux.

Cinquième message :
Les enfants hypersensibles peuvent avoir une gêne avec les tissus.
La solution : trouver les tissus ou chaussettes adéquates… Le toucher, l’odorat, l’ouie, le gout et la vue sont décuplés ne pas l’oublier… et il faut donc s’adapter…
Petite réponnse aux parents dont la matière gratte et où l’enfant ne veut pas le porter. C’est normal, l’enfant a le sens du toucher très développer. Allez dans le magasin avec lui choisir les chaussettes adaptées car c’est lui qui les porte ! j’espère avoir répondu entre autre à cette question qui a été posé plusieurs fois.

Belle journée

Actualités : 

Atelier création de livre de A à Z (l’écriture fait partie de l’art-thérapie) toutes les infos :
atelier en physique c’est ici    ,  et en ligne c’est ici

Art-thérapie
Forfait  3 séances d’art-Thérapie : ici
Forfait 6 séances d’art-thérapie : ici
Comment accompagner vos enfants dans leurs émotions  (à distance) : ici
La boutique (les livres, conférences, ateliers) : ici
Publié le Un commentaire

Accompagnement sur 4 mois auprès des parents sur la gestion des émotions de leurs enfants hypersensibles ou haut potentiel

forfait 3 séances d'art thérapie pour enfant

Vous voulez aider et accompagner votre enfant hypersensibles ou « Haut potentiel » dans ses émotions !

Vous souhaitez apprendre à votre enfant à gérer ses propres émotions 

(que se soit : la colère, confiance en soi/oser dire les choses, valeurs/légitimité, relation avec les autres, peurs/angoisse/anxiété, les conflits, les difficultés scolaires, l’humiliation/injustice, tristesse/déprime, frustration/doutes, se faire des films/ trop penser/se canaliser, ses passions, l’ennui/motivation, le harcélement ) !

Vous souhaitez apaiser les souffrances de votre enfant !

Vous aimeriez l’accompagner au mieux pour une vie plus sereine !

Cet atelier est un moyen :

. d’aborder des choses plus sereinement et plus légérement,

. par le jeu de ces exercices : l’émotion pourra s’exprimer ludiquement,

Osez, passez le pas… débloquez vos freins grâce à mes exercices !

Etant moi-même haut potentiel, et connaissant parfaitement les émotions que vos enfants traversent, que j’ai moi-même travaillé par ces outils  : Après un rdv avec vous, nous travaillerons l’émotion choisie et les suivantes. Une video vous sera envoyée pour accompagner votre enfant (1 video par semaine sur 4 mois) accompagné d’un suivi de 30 minutes à distance (skype/whatsapp/ mails) conçu pour vous aider dans votre vie de tous les jours et sur mesure.

Cette activité est ludique et mes outils que je vous mets à disposition sont très puissants. De plus, j’utiliserai mes marionnettes dans mes vidéos pour la réalisation des exercices.

 

Je vous dis tout sur ce lien  :   ici

 

Autre video